Le scrutin de ce jour vient conclure les neuf mois de campagne intense que nous menons depuis juillet dernier. Je remercie chaleureusement mes colistières et mes colistiers pour leur engagement sans faille.

Ce scrutin est évidemment très impacté par la crise sanitaire due au coronavirus. La participation est historiquement basse : 42%, soit près de 10000 électeurs en moins par rapport au premier tour des élections municipales de 2014. Les résultats sont donc complètement faussés.

Je veux dans un premier temps réagir à la situation exceptionnelle dans laquelle s’est tenu ce premier tour de scrutin. Les annonces du premier Ministre samedi à 20h, alors même que le silence était imposé aux candidats, ont marqué un stade supplémentaire dans la lourde crise sanitaire. Nos concitoyens devaient réagir à une injonction paradoxale : soit se protéger en restant chez eux, soit exercer leur devoir de citoyen. Un choix qu’on ne devrait pas avoir à faire !

Malgré tout, je remercie toutes celles et tous ceux qui ont tenu les bureaux de vote ce dimanche. Ils ont permis la bonne tenue des opérations en appliquant les consignes sanitaires primordiales pour eux-mêmes mais aussi pour l’ensemble de nos concitoyens.

La liste que je conduis est arrivée 2e, ce qui nous qualifie pour le 2nd tour. Au nom de L’alternative pour Montauban, je remercie celles et ceux qui nous ont d’ores et déjà fait confiance. Je lis le résultat de ce soir comme une volonté de renouveau. Aujourd’hui, avec L’alternative pour Montauban, j’incarne la seule possibilité d’alternance pour celles et ceux qui aspirent à un changement à Montauban.

La situation sanitaire est telle que la question de l’annulation du second tour est posée. Nous attendons une décision du Gouvernement qui, nous l’espérons, sera responsable et à la hauteur des enjeux sanitaires auxquels nous sommes collectivement confrontés. L’alternative pour Montauban a toujours agi en responsabilité. Nous avons d’ailleurs été la seule liste à annuler notre meeting afin de protéger nos concitoyens en limitant la propagation.

Je tiens à condamner avec la plus grande fermeté les propos tenus publiquement, à plusieurs reprises, par la Maire sortante, qui minimise, voire nie, la situation sanitaire tragique à laquelle sont confrontés des milliers de personnes. C’est un fait objectif : des gens meurent du coronavirus. Le nier est tout simplement indécent, irresponsable et intolérable de la part d’une élue de la République.

Face aux jours difficiles qui s’annoncent, plus que jamais, nous nous devons d’être responsables et solidaires !

Partagez sur les réseaux sociaux :