Vidéos, interviews, débats en ligne

Débats

Télévision France 3 Occitanie Midi-Pyrénées 
Lundi 22 juin
Vous pourrez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

Radio – France Bleue Occitanie
Mercredi 24 juin
Vous pourrez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

Interviews

Radio – Radio Association 
Mardi 23 juin
Vous pourrez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

Radio – Radio Totem
Mercredi 24 juin
Vous pouvez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

Radio – Radio CFM 
Vendredi 26 juin
Vous pouvez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

 

Rendez-vous en ligne
du 12 mars 2020
en remplacement du meeting du
11 mars annulé
pour cause de Covid-19

Introduction d'Arnaud Hilion, tête de liste de L’alternative pour Montauban

Bonsoir

Nous nous retrouvons ce soir sur les réseaux sociaux en raison de la décision que nous avons prise collectivement avec l’ensemble de mes colistières et mes colistiers d’annuler notre meeting du 1er tour du 11 mars.

Cette décision nous l’avons prise en toute responsabilité alors même que d’autres candidats notamment la maire sortante minimisait publiquement le risque encouru par les populations du fait du coronavirus.

Cette campagne nous l’avons voulue et nous l’avons construite et nous l’avons menée avec vous et au plus proche de vous et nous
tenions vraiment, vraiment, à ce grand moment festif ce meeting du 1er tour.

C’est la raison pour laquelle nous vous proposons ce soir ce format qui répond à une situation particulièrement exceptionnelle.

Soutien de Valérie Rabault - Députée de Tarn-et-Garonne - Première circonscription

Chers amis Montalbanaises et Montalbanais,

Le 15 mars prochain, j’espère que vous irez voter, car votre vote est important pour dire ce que vous voulez pour Montauban. Et j’espère surtout que vous voterez pour la liste l’Alternative pour Montauban.

Cette liste est une première à Montauban car elle réunit les candidates et candidats de toutes les formations politiques de gauche, du centre-gauche, des écologistes et de la société civile.

Pendant de nombreuses années, vous avez été très nombreux à nous dire : il faut vous unir. C’est chose faite ! Personne n’a renoncé à ses convictions, mais chacune et chacun de la liste a fait un petit effort pour réussir, pour vous, cette union.

L’alternative pour Montauban est une liste qui se présente devant vous avec honnêteté : elle dit sa couleur politique. Ce n’est par
exemple pas le cas de la liste Osons Montauban qui est en réalité celle de la République en Marche qui veut vous cacher le 49.3 que le Gouvernement a fait
appliquer pour faire passer sa réforme des retraites.

L’alternative pour Montauban est la seule liste qui vous a demandé votre avis. Vous avez été 5000 pendant cette campagne à avoir participé à l’écriture du programme. Et là aussi, c’est une première. L’alternative pour Montauban est la seule liste qui vous propose de rendre gratuits les transports en commun et elle vous propose de le faire sans augmenter les taux d’imposition. Dans les villes qui ont testé cette gratuité, tous les habitants en sont très satisfaits. Seule L’alternative pour Montauban vous propose de faire de vous des champions de la transition énergétique. Chaque Montalbanais dégage chaque année une tonne de CO2 de plus qu’un Toulousain.

Ça paraît incroyable et cela est dû aux logements qui sont souvent anciens et qui sont mal isolés. Nous voulons inverser la tendance et devenir une ville exemplaire en matière de transition énergétique. Seule L’alternative pour Montauban, conjugue sérieux pour aujourd’hui et responsabilité pour l’avenir. Sérieux pour aujourd’hui, c’est préserver votre pouvoir d’achat. Ce sera possible avec la gratuité des transports en commun. Ce sera possible aussi avec le tarif préférentiel pour l’eau qui fait que les premiers mètres cubes consommés seront moins chers. Sérieux pour aujourd’hui, cela signifie aussi vous proposer le sport pour toutes et tous avec des équipements de proximité sécurisés et accessibles. Sérieux pour aujourd’hui, c’est enfin vous proposer des structures de répit pour les aidants qui
accompagnent les personnes dépendantes. Ce ne sont là que quelques exemples et je vais vous parler aussi de l’avenir.

Être responsable pour l’avenir, c’est agrandir le centre universitaire pour que vos enfants puissent étudier ici. C’est faire grandir les petites et moyennes entreprises du territoire en les valorisant dans les appels d’offres de la mairie et en leur proposant un label “Made in Montauban” pour lequel la municipalité fera la communication. Ce ne sont là que quelques exemples. Comme vous, j’aime Montauban. Et Montauban mérite que nous lui offrions une alternative. Alors dimanche 15 mars, votez et faites voter pour L’alternative pour Montauban. Vous reconnaîtrez facilement le bulletin de vote. C’est le seul qui est vert !

Dimanche 15 mars, je compte sur vous : faites gagner L’alternative pour Montauban.

Question à Arnaud Hilion - Pouvoir d’achat : quelles sont vos propositions ?

Nous le savons, la question du pouvoir d’achat est une question particulièrement prégnante pour les familles montalbanaises. Et vous
nous l’avez dit pendant la grande consultation qu’on a organisée. Nous portons à ce sujet plusieurs propositions.

Je pense à la gratuité des transports en commun, bien sûr.

Concernant le stationnement, nous portons l’idée d’un stationnement à prix préférentiel pour les résidents en centre-ville, mais aussi pour les travailleurs du centre-ville, sous conditions de ressources. Travailleurs qui peuvent être des commerçants ou aussi, par exemple, des aides à domicile qui s’occupent quotidiennement de nos personnes âgées.

Nous portons aussi l’idée d’une tarification sociale et écologique de l’eau. Ça veut dire que les premiers mètres cubes d’eau seront à un tarif préférentiel. Et ça c’est important aussi d’un point de vue écologique, pour préserver cette ressource précieuse qu’est l’eau, et qui sera de plus en plus précieuse dans les années à venir.

Dans notre maison de l’habitat, nous aurons à cœur d’accompagner les Montalbanaises et les Montalbanais qui ont le projet de mettre à niveau les performances énergétiques de leur logement.

Nous portons l’idée aussi d’un “chèque sport/culture” pour aider les familles à inscrire leurs enfants dès la rentrée pour les activités extra-scolaires.

Angèle Fères - Colistière

Les battements cardiaques d’une cité, le pouls d’une ville s’écoutent à son activité économique.

La ville de Montauban – et son agglomération le Grand Montauban – représentent le deuxième bassin d’emploi de l’ancienne région Midi-Pyrénées de par sa configuration géographique à la croisée des autoroutes Nord Sud / Est Ouest de la France.

Les objectifs de L’alternative pour Montauban sont clairs et simples à mettre en œuvre afin que la fierté d’être Montalbanais soit la fierté
d’y travailler également.

L’alternative pour Montauban a pour premier objectif de développer l’économie circulaire innovante et solidaire, en produisant sur le territoire des biens et des services de manière durable et transversale avec l’ensemble des acteurs économiques : industriels, commerçants, entrepreneurs et
artisans.

Nous valoriserons au sein de la commande publique et donc des appels d’offres les filières courtes, bas carbone et les produits sains pour la santé et pour l’écologie. L’agriculture Tarn-et-garonnaise permet de dépasser les seuils de la loi EGALIM fixant des minimums de 50% de produits de qualité dont 20% de bio servis par la cuisine centrale

Le deuxième objectif est de celui de l’emploi puisque de nos rencontres il est apparu que les employeurs rencontrent de grandes difficultéspour recruter et ce constat exige la mise en place de centres de formation etuniversitaires, de transports gratuits et d’interface entre Recruteurs, Pôle emploi et Réseaux divers de recherches d’emploi.

Pour les chômeurs de longue durée Montauban déposera un dossier TERRITOIRE ZERO CHOMEUR LONGUE DUREE dispositif présidé par Louis
Gallois.

L’offre d’emploi et la demande d’emploi doivent se faire écho.

Le Troisième Objectif est celui de mettre en lumière nos fleurons montalbanais qu’ils soient artisans, commerçants ou entreprises industrielles, en créant un label « made in Montauban » gage de fierté et de sérieux. Cette valorisation sera soutenue par un dispositif de communication clair tel celui mis en œuvre par la Région Occitanie façon « Dans ma zone »

Ces engagements n’entraineront aucune augmentation d’impôt et permettront rapidement de faire de nouveau battre le cœur de Montauban.

Nul besoin de se jumeler avec une ville de la Silicon Valley, Montauban doit avoir sa propre ambition économique et ne jamais se satisfaire en se comparant au pire mais au contraire en visant le meilleur.

L’alternative pour Montauban c’est le meilleur.

Rodolphe Portoles - Conseiller municipal d’opposition - Colistier

La gestion des bâtiments scolaires reste une des compétences principales des communes. Constructions, entretien des bâtiments, inscriptions des élèves de maternelle et élémentaire et gestion des temps périscolaires comme les accueils du matin, du soir et la cantine tels sont les responsabilités qui incombent à la ville…

Pour Montauban, cela concerne 37 écoles et près de 5200 élèves.

Deux réalités viennent perturber cette responsabilité :

  • La première : nous avons à faire à un territoire très grand, avec un habitat très étendu et des besoins en écoles mal anticipés.
  • La deuxième réalité : ce sont des effectifs qui ont été en nette augmentation ces 10 dernières années, même si cela s’est
    stabilisé ces deux dernières années, il faut le reconnaître.

Face à cette réalité, et après avoir modifier les périmètres scolaires pour déplacer les enfants d’une école à une autre, pour avoir ensuite séparé des fratries, la majorité de Mme Barèges a fait le choix de créer des extensions d’écoles. Certes, elles sont plutôt bien réussies, mais, il ne suffit pas de rajouter des classes pour résoudre le problème car les cours de récréation et les cantines ne sont pas extensibles, donc en agissant ainsi, on a créé d’autres tensions.

De plus, ces extensions ont bloqué le travail d’entretien nécessaire des autres écoles et le constat aujourd’hui, c’est que près des deux
tiers des écoles de la ville sont en mauvais état, et nécessitent de gros travaux de rénovation ou mise aux normes.

Si demain nous sommes en responsabilité, avec l’Alternative pour Montauban, nous engagerons un vaste plan de rénovation des bâtiments scolaires, nous programmerons la construction d’une nouvelle école sur le nord de la ville pour désengorger certains établissements.

Enfin, pour compléter notre projet, et répondre à vos demandes, nous favoriserons la production de repas de qualité, pour les
cantines scolaires en s’appuyant sur des productions bio, et/ou issues de productions de circuits courts locales.

Les 15 et 22 mars 2020, avec l’Alternative pour Montauban, faisons le pari de la jeunesse et faisons le pari de l’avenir.

Question à Arnaud Hilion - Le cœur de ville ne bat plus. Comment y remédier ?

Vaste question : plusieurs solutions. Premièrement, il faut permettre aux Montalbanais et aux touristes de se rendre facilement au centre-ville. Et pour ça, le grand plan mobilité que nous portons sera la clé.
Permettre avec des parkings relais en périphérie, bien desservis par des bus cadencés, avec la gratuité des bus, permettre d’accéder facilement au
centre-ville. Travailler sur les modes doux, sur la marche à pied, sur les cheminements piétons, sur le réseau cyclable, de manière à ce qu’on puisse facilement se rendre au centre-ville.

C’est un premier élément clé. Deuxième élément : donner l’envie, donner une raison de se rendre au centre-ville. Et pour cela, il faut qu’il s’y passe toujours quelque-chose. La clé, c’est l’animation: l’animation culturelle, l’animation sportive, l’animation commerçante. Et là-dessus, je sais que nous pourrons compter sur les nombreux acteurs que nous avons rencontrés et qui sont prêts à jouer le jeu pour peu qu’on leur facilite la tâche au lieu de leur mettre des bâtons dans les roues. Troisième point, le logement en centre-ville.

Beaucoup de logements sont vacants en centre-ville.
Pourtant, la qualité patrimoniale des habitats est particulièrement intéressante. Il faut donc redonner l’envie à des propriétaires habitants de venir vivre au centre-ville de Montauban. Pour cela, notre politique en termes de tarif résidentiel préférentiel sur les parkings montalbanais peut servir de déclencheur. Et puis il faut urbaniser le centre-ville de façon à donner envie d’y vivre. Donner envie d’y vivre pour les familles, en créant des aires de jeu, des services adaptés pour les enfants.

Enfin, végétaliser le centre-ville : c’est nécessaire. C’est nécessaire parce que, face à des épisodes caniculaires, la végétation permet d’abaisser la température de la rue et de l’extérieur. Et puis c’est agréable de pouvoir profiter de la nature en pleine ville.

Question à Arnaud Hilion - Et la culture ?

Montauban est historiquement une ville de culture. De culture occitane en particulier. Pourtant, depuis plusieurs années, on a
l’impression que la culture a été passée au désherbant. Beaucoup de choses sont mortes. Je pense notamment aux festivals. Sur le dernier mandat, on a perdu le
festival « Alors… Chante ! » et le festival de jazz.

Pourtant, les graines sont là, prêtes à regermer. Les graines, ce sont les acteurs culturels, ce sont les artistes, ce sont les
pratiques amateurs aussi. Et donc, nous, nous voyons le rôle de la mairie comme un facilitateur pour permettre à toutes ces graines de germer, d’éclore et de produire de beaux fruits.

Pour ça, il faut préparer le terrain. Par exemple, en choisissant une friche industrielle désaffectée pour créer un lieu de bouillonnement culturel, ouvert sur les différentes pratiques, ouvert au public. Un lieu ouvert aussi à l’innovation, aux fablabs.

Nous voulons promouvoir une culture partagée, ouverte à tous et pour tous. Evidemment, nous n’oublierons pas Montauban l’occitane et tous
ses acteurs.

Jeannine Meignan - Conseillère municipale d’opposition - Colistière

Dans nos rencontres, nos ateliers participatifs, vous nous avez dit :

  • Ne plus vous contenter de voter tous les 6 ans.
  • Ne plus supporter la gestion personnelle,
    verticale et même brutale de la Maire actuelle.
  • Vouloir des élus respectueux de tous, honnêtes,
    plus proches, disponibles et à l’écoute.

Vous avez tous un vécu, une expérience d’usage qui est précieuse. Vous êtes porteurs d’espoir, de projets, d’innovation.

Le temps est venu à Montauban de la participation et de la coopération, pour améliorer votre vie quotidienne.

Le rôle des élus n’est pas d’imposer ou de prescrire mais de faciliter, d’accompagner les projets.

Déjà, notre programme est le fruit de cette méthode. Vous avez été des milliers à y contribuer sur papier ou en ligne.

Elus, nous mettrons en place des outils et des fonctionnements pour vous informer, vous consulter et vous associer. Par exemple :

  • La publication des documents de la gestion municipale,
  • Des réunions régulières avec les élus
  • Des budgets participatifs dans les quartiers et les hameaux

Nous inventerons ensemble ces outils et les adapterons, avec pragmatisme, en créant une délégation à la citoyenneté.

La Maison du Peuple, symbole et haut-lieu de cette citoyenneté, sera rendue aux associations et aux syndicats.

Pour nous, l’union fait la force, dans le rassemblement que nous avons construit, comme dans le gouvernement de la cité.

Le 15 et le 22 mars, votez pour une démocratie locale rénovée et forte, votez pour L’alternative pour Montauban, avec Arnaud Hilion.

Stéphane Gonzalez - Colistier

Je vais insister ce soir sur le volet sécurité de notre programme.

Le questionnaire sur le thème de la sécurité que nous vous avons proposé et auquel vous avez répondu en masse, laisse apparaitre qu’il vous intéresse particulièrement, tant par l’action que par l’intervention de la police municipale.

En premier lieu, faisons un point sur les chiffres. Depuis plus de deux ans la délinquance sur Montauban est en baisse.

Fort de ce constat nous pouvons déjà remercier et féliciter les effectifs de la Police en général et de la police Municipale en particulier qui assurent leurs missions dans des conditions parfois difficiles. Notre police est forte de femmes et d’hommes à qui je veux rendre un hommage appuyé,
ils sont les garants de notre bien vivre ensemble. Leur professionnalisme doit être conforté.

Nous ne devons pas baisser la garde !

Quoi de plus désagréable que d’être victime.

L’alternative pour Montauban porte le projet de renforcer la collaboration entre la police municipale, la police nationale et la préfecture. Nous voulons une police au service des contribuables. Rétablir le lien entre eux et vous.

Il faut inverser le sentiment d’insécurité, aussi nous ferons face à l’itinérance de la délinquance.

Si une zone est touchée par des cambriolages alors nous répondrons :

  • Îlotage,
  • Patrouille renforcée,
  • Présence sur le terrain,
  • Ouverture d’un poste dédié à la prise de contacts, discussions avec les riverains.

Nous rétablirons le lien social entre vous et votre police, c’est indispensable. Aussi nous proposons :

  • De mettre en place des médiateurs de nuit pour régler les litiges de voisinage.
  • De mettre en place des actions de proximité et de prévention par des référents de confiance auprès des plus jeunes.
  • De favoriser les actions pour apprendre les gestes de premiers secours.

Je veux vous dire avec la force de mes convictions, que L’alternative pour Montauban n’a pas de tabou avec la sécurité

Voilà, je suis certain et convaincu que notre projet pour Montauban vous emporte et que vous serez nombreuses et nombreux à voter pour L’alternative les 15 et 22 mars prochain. Merci de votre attention.

Sandrine Lagarde - Colistière

Je voulais vous présenter nos 3 actions prioritaires pour l’environnement, car il est indispensable de tenir compte de nos ressources actuelles pour favoriser les générations futures.

Tout d’abord nous dynamiserons une agriculture urbaine, sociale et solidaire.

Dans le but d’impulser la nature en ville à travers une démarche solidaire et pédagogique, nous aménagerons des agro-quartiers autour de fermes urbaines.

Nous soutiendrons l’installation de fermes agroécologiques dans les hameaux de la ville afin de fournir en fruits et légumes, en agriculture biologique ou conversion biologique tous les établissements de restauration collective de la ville.

Nous souhaitons également préserver la biodiversité en ville.

L’écologie urbaine est indispensable. En apportant bien-être et fraîcheur, la présence du végétal en ville préserve également la qualité de l’air.

En agrandissant les surfaces de nature en plantant partout et en y associant les habitants : avec des jardins partagés, des potagers sur les toits, des plantes grimpantes et comestibles sur les façades des habitations ou dans les cours de récréation…

Nous avons également à cœur un projet sur la trame verte et bleue de « Montauban et ses 3 rivières » qui reliera les espaces de nature entre eux depuis les hameaux jusqu’au centre-ville avec un aménagement particulier pour les berges du Tarn.

Et enfin, nous initierons une ville « zéro déchet » en luttant contre le gaspillage des ressources pour amener un gain financier qui augmentera le pouvoir d’achat des habitants.

Pour cela il faut anticiper la réduction des déchets à la source avec l’économie circulaire (pour éviter le cercle fabriquer = consommer = jeter)

Nous favoriserons les gestes simples qui permettront de moins jeter et de créer des activités répondant au besoin des citoyens en développant le lien social et l’insertion notamment :

  • Réparer les objets en panne (atelier d’insertion Repair Café)
  • Proposer du prêt de matériel
  • Atelier réparation/ révision vélos avec structure insertion

L’alternative pour Montauban est la seule liste qui représente vraiment l’écologie avec la participation d’Europe Ecologie Les
Verts

Les 15 et 22 mars, votez pour la véritable transition écologique avec L’alternative pour Montauban

Question à Arnaud Hilion - Quelles sont les grandes lignes de votre programme ?

Donc, plusieurs axes ont déjà été développés par mes colistières et mes colistiers.

Je pense par exemple au « plan écoles » pour remettre à niveau les écoles de Montauban.

Je pense aussi à la démocratie participative sur laquelle on s’est appuyé pour co-construire avec les Montalbanaises et les Montalbanais tout notre programme et que bien évidemment, nous continuerons de développer tout au long du mandat.

Je pense aussi aux mesures d’attractivité pour attirer sur le territoire de nouvelles entreprises.

Et puis l’écologie bien sûr, qui irriguera l’ensemble des politiques que nous porterons pendant ce mandat. Sur ce plan, peut-être un focus particulier sur le grand plan mobilité que nous portons. Un plan pour revoir les déplacements, leur organisation, de zéro. En particulier le réseau de bus et les vélos, avec un souci de réaliser de parfaites interconnexions entre les différents modes.

Sur les bus, la mesure phare que nous portons, mesure incitative, bonne pour le pouvoir d’achat, c’est la gratuité du bus, de manière à ce que les gens prennent le bus plutôt que leur véhicule personnel, et donc de réduire les émissions de gaz à effets nocifs.

Question à Arnaud Hilion - Si je vous dis efficacité énergétique des bâtiments publics ?

L’efficacité énergétique des bâtiments publics, c’est un sujet sérieux. Quand on doit faire face à une mutation climatique, comme c’est notre cas, et sera le cas des générations futures, il faut vraiment faire un effort pour produire, pour construire des bâtiments publics à forte qualité
énergétique. Deux exemples de ce qu’il ne faut pas faire :

  • La piscine Ingreo : un bassin chauffé extérieur ! Quand on passe le soir à côté du bassin, sur les boulevards, et que l’on voit s’élever la vapeur d’eau qui se dégage du bassin et bien c’est autant de nos impôts que nous voyons partir en fumée. C’est mauvais pour notre pouvoir d’achat. C’est mauvais pour la planète.
  • Et quand le Conseil départemental, dont le vice-président est mon adversaire de la République en marche, décide de construire le gymnase Azaña, qui est une véritable passoire thermique, en ne mettant pas les moyens nécessaires, et bien je le dis, c’est irresponsable.
    C’est irresponsable encore une fois pour nos impôts, parce que le chauffage va coûter cher. Et c’est irresponsable pour l’environnement, parce que l’on va produire des gaz à effet de serre pour chauffer ce gymnase alors qu’il aurait pu être bien isolé.
Question à Arnaud Hilion - Pas d’augmentation d’impôts ?

Effectivement, nous avons pris l’engagement de ne pas augmenter les taux d’imposition au cours de ce mandat.

Pour rappel, après 2014, nous avons subi deux années successives de hausse des taux d’imposition, alors même que la maire sortante s’était engagée à ne pas le faire. Le gouvernement d’Emmanuel Macron a engagé une phase de contractualisation avec plus de 300 collectivités. Une façon de recentraliser le pouvoir. La majorité sortante fait partie des 14 collectivités sur plus de 300 à avoir fait l’objet d’une amende du fait du dépassement de ses frais de fonctionnement. Amende qui s’élève à plus de 800 000 euros sur le budget 2020.

Lorsque nous arriverons en responsabilité, il sera nécessaire de procéder à un audit financier afin d’avoir une idée claire des
marges de manœuvre que nous possédons, de façon à séquencer la réalisation de notre programme.

Question à Arnaud Hilion - Vous ne seriez pas assez incisif avec vos adversaires ?

Je sais qui sont mes adversaires. Je les ai bien cernés. Face à moi se trouvent trois listes de droite :

  • L’extrême droite que nous combattons depuis toujours.
  • La droite dure de la majorité sortante : il est grand temps de tourner la page d’une gestion municipale verticale et
    autoritaire.
  • Enfin, la droite libérale du représentant de la République en marche, du représentant du quinquennat Macron. Celui-là même qui, dernier épisode en date, fait passer par force à l’aide d’un 49-3, alors qu’il possède une majorité écrasante à l’assemblée nationale, la réforme des retraites, qui vient de casser le socle social de notre pays.

Cela dit, j’assume pleinement le choix que nous avons fait de ne pas polémiquer vainement au quotidien avec mes adversaires politiques. Ce qui nous intéresse à L’alternative pour Montauban, c’est de porter un projet pour les Montalbanais, construit avec eux, avec une vision à 20, 30, 50 ans, pour l’avenir de notre ville, en pensant à nos enfants.

Votre titre Question à Arnaud Hilion - Tarn-et-Garonnais et Montalbanais ?

N’en déplaise à la spécialiste des petites polémiques, j’habite Montauban depuis près de dix ans, maintenant. Ma fille est née à Montauban il y a six ans. Elle est scolarisée à Montauban. Je suis moi-même conseiller municipal d’opposition à Montauban, impliqué dans la vie publique parce que j’aime ma ville, j’aime Montauban.

Certes, je suis né à Moissac, mais dans une ville qui accueille près de 500 à 1000 habitants par an, à partir de combien de temps madame la maire sortante daigne-t-elle considérer qu’un habitant devient un Montalbanais à part entière ?

Question à Arnaud Hilion - Comment comptez-vous mettre en œuvre votre programme ?

D’une part, j’ai autour de moi une équipe, une équipe aveclaquelle je travaille depuis maintenant plus de neuf mois. Une équipe composée de femmes et d’hommes, d’horizons divers et aux compétences multiples. A l’exemple de la région Occitanie, autour de Carole Delga, nous saurons mettre toutes nos énergies pour être au service des habitants.

Et d’autre part, je sais que je pourrai compter sur les employés municipaux. Ce sont des agents compétents, formés motivés, engagés pour la ville. Ils sont les garants de la continuité du service public.

Arnaud Hilion, quel maire serez-vous ?

Je serai le maire de toutes les Montalbanaises et de tous les Montalbanais. Il s’agira de faire émerger l’intérêt général, de traiter chacune et chacun en toute impartialité.

Je poursuivrai la démarche participative que nous avons mise en place tout au long de notre campagne : un maire sur le terrain, accessible, proche de vous. Je porterai une voix de tolérance respectueuse de la diversité. Le grand enjeu, c’est de préparer Montauban à faire face au grand défi du XXIe siècle, notamment la mutation climatique, qui impose une véritable transition écologique.

Dimanche prochain, le 15 mars, venez relever ce défi avec nous, en glissant dans l’urne le bulletin de L’alternative pour Montauban. Le seul vote qui soit réellement efficace.

Débats et interviews

 

RADIO – Radio Association 100.7 FM – Interview
Vendredi 28 février
Vous pourrez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

TÉLÉVISION – France 3 Occitanie Midi-Pyrénées – Débat 
Mercredi 26 février
Vous pourrez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

RADIO – France Bleue Occitanie – Débat
Mardi 25 février
Vous pourrez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

TÉLÉVISION – France 3 Occitanie Midi-Pyrénées 19/20 journal régional – Focus Montauban
Mercredi 15  janvier 2020
Vous pouvez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant

RADIO – Radio CFM – Interview
Mardi 07 janvier 2020
Vous pouvez le réécouter : en cliquant sur le lien suivant