Je prends acte de la décision de Pierre Mardegan de ne pas se maintenir au second tour des élections municipales à Montauban. Je salue cette décision digne et responsable, qui n’est jamais facile à prendre.

Maintenant les choses sont claires : avec mon équipe, renouvelée et dynamique, je représente la seule alternative pour Montauban, progressiste, écologique et sociale.

J’appelle les électeurs qui en ont assez des vieilles pratiques, qui aspirent à un changement résolument tourné vers l’avenir, qui placent l’humain au cœur des politiques publiques, à se rassembler autour de notre programme.

Nous traversons une crise sanitaire sans précédent qui entraine dans son sillage une crise économique et sociale. Notre programme répond pour une très grande partie aux défis majeurs que nous aurons à relever dans les prochains mois. Pour donner quelques exemples : faciliter les circuits-courts, produire et consommer localement, assurer l’équilibre territorial, repenser la mobilité, soutenir le service public, notamment l’hôpital et notre système de santé, accompagner la nécessaire et impérieuse transition écologique…

Le tissu économique local ressort très fragilisé de cette crise : il nous faut être à son écoute et son soutien. Aujourd’hui plus que jamais, il est indispensable de placer l’intérêt du citoyen et du contribuable au centre des discussions entre les divers décideurs d’un même territoire : il faut cesser les querelles politiciennes stériles. Je saurai parler et travailler avec toutes les bonnes volontés.

Partagez sur les réseaux sociaux :