Mercredi 16 octobre, 2e grand rendez-vous réussi pour l’équipe de l’Alternative pour Montauban. Plus de 150 personnes sont venues témoigner, débattre et échanger autour de la question fondamentale de la revitalisation du centre-ville de Montauban, aujourd’hui en très grande souffrance.

Jeanine Meignan a ouvert la soirée en présentant la démarche de l’Alternative pour Montauban :  l’ambition est de coconstruire avec les Montalbanaises et les Montalbanais un projet cohérent, réaliste et en phase avec les attentes et les besoins des habitants.

Arnaud Hilion a enchaîné par une séquence de questions à la volée afin de mieux connaître les personnes présentes : les habitants et les acteurs du centre-ville étaient venus en nombre.

Et ce sont bien eux qui auront travaillé durant cette soirée : papiers et crayons en main, réunis en petits groupes de travail, ils ont planché lors du premier atelier sur les atouts du centre-ville de Montauban avant de restituer leurs travaux devant l’assemblée

Ensuite, le Maire de Cahors, Jean-Marc VAYSSOUZE-FAURE, a pris la parole pour apporter un témoignage éclairant sur sa gestion volontariste et courageuse pour le centre-ville de Cahors. Cahors se classe ainsi parmi les villes moyennes les plus dynamiques avec une vacance commerciale de 3,5%… loin devant Montauban où la vacance commerciale est de 10,5%.

Après cet exposé qui a conquis le public, place au deuxième atelier et aux propositions pour redynamiser Montauban. Ce qui marche à Cahors peut marcher à Montauban, pour peu qu’il y ait une volonté politique :

  • Une véritable réflexion autour de la mobilité et de l’accès au centre-ville, avec un stationnement résidentiel favorable, des parkings relais suffisants et des transports en commun cadencés (à Cahors, à partir de novembre, les bus seront gratuits).
  • Des décisions politiques fortes concernant l’étalement urbain et le choix d’implantation des commerces (à Cahors, c’est un complexe cinématographique en centre-ville dans un bâtiment municipal réhabilité qui va bientôt ouvrir)
  • Des services publics maintenus et renforcés, une police de proximité présente et au service des habitants.
  • Des animations et des événements fréquents favorisant l’attractivité du centre-ville.
  • Etc…

Ces ateliers participatifs ont pu et su surprendre. Toutefois, ils ont permis d’une part à toutes et tous d’être acteurs et forces de proposition ; d’autre part ils ont permis une expression libre, riche et variée.

Beaucoup d’idées, de souhaits mais aussi beaucoup d’espoir exprimés : « Un nouvel avenir est possible, on compte sur vous ! », « Montauban va enfin revivre et respirer », « Il est temps de rêver notre ville et de construire notre ville rêvée », « Vive l’intelligence collective ». Des messages encourageants laissés par les participants sur un mur d’expression libre qui nous motivent, nous engagent et nous confortent.

Non il n’y a pas de fatalité ! Le centre-ville de Montauban doit retrouver du dynamisme, de la vitalité, du caractère ! Pour cela il faut du courage, de l’ambition, de la détermination et l’Alternative pour Montauban n’en manque pas !

De gauche à droite : Lucie Fournel (Parti Radical de Gauche), Jeannine Meignan (Montauban Citoyenne), Andréa Caro (Génération.s), Rodolphe Portoles (Parti Communiste Français), Jean-Marc Vaissouze Faure (Maire de Cahors), Arnaud Hilion (Parti socialiste), Luc Ronfort (Europe Ecologie Les Verts), Michel Capelletti (Place Publique)
Partagez sur les réseaux sociaux :